Univet coopérative vétérinaire est fier partenaire de Zoothérapie Québec. En savoir plus

Traiter votre chien contre les vers du cœur, est-ce vraiment nécessaire ?

Si vous avez un chien, il est à peu près certain que vous avez déjà entendu parler du vers du cœur et des traitements préventifs qui devraient être donnés à Pitou pour prévenir cette maladie. Mais soyons honnêtes… Vous êtes-vous déjà demandé si tout cela était vraiment nécessaire ?

par Dre Annie Ross, d.m.v.

La réponse est toute simple.  Oui, bien sûr! Tous les chiens devraient recevoir un traitement préventif contre les vers du cœur (dirofilari immitis) une fois par mois, et ce, pendant toute la période où les moustiques (maringouins) sont vivants et actifs, et au moins un mois ou plus après leur départ. Dans les zones tempérées comme au Québec, on parle d’un traitement allant minimalement de juin à novembre inclusivement, mais dans les zones plus chaudes, comme en Floride, c’est à longueur d’année qu’il faut traiter!  Pourquoi?  Parce que ce sont les moustiques (les maringouins) qui sont les vecteurs de cette maladie. Ils la transmettent d’un canidé (coyote, renard, loup, chien) à l’autre en se nourrissant de sang.

En se nourrissant sur un chien ou un canidé sauvage infecté, les maringouins aspirent en même temps des microfilaires, les « rejetons » des vers du cœur. Ce sont des larves microscopiques qui circulent dans le sang de l’animal. Les vers du cœur adultes, eux, vivent dans le cœur et les vaisseaux adjacents. Ils peuvent vivre plusieurs années et se reproduire à cet endroit. Les vers adultes ressemblent à des spaghettis et peuvent mesurer jusqu’à 30 cm de long.

Une fois aspirées par un maringouin, les microfilaires (les rejetons) se développent pendant un certain temps dans le moustique puis retournent ensuite infecter un autre canidé au moment où le maringoin prend un nouveau repas de sang. Dès lors, ces petites larves entament un trajet dans le corps de l’animal et grandissent tout au long pour aboutir dans le cœur et les vaisseaux sanguins adjacents où elles deviendront adultes. 

Le but du traitement préventif est de tuer les larves une fois qu’elles reviennent dans le corps de votre chien et avant qu’elles ne deviennent des vers adultes, car le traitement préventif n’est alors plus efficace.  Les vers adultes endommagent le cœur et les vaisseaux sanguins du chien et, évidemment, sa santé. Une fois qu’un chien est aux prises avec des vers du cœur à l’état adulte, le traitement pour l’en débarrasser se complique grandement, est infiniment plus coûteux que le traitement préventif, et comporte aussi des risques pour l’animal. Il n’est donc pas souhaitable. Le dicton « mieux vaut prévenir que guérir » s’applique à merveille ici.

Il existe plusieurs traitements préventifs contre le ver du cœur avec différents modes d’administration (comprimé à donner par la bouche, liquide à verser sur la peau, etc.) pour vous simplifier la vie. Votre médecin vétérinaire affilié à Univet est là pour vous aider à choisir un traitement qui conviendra à votre animal et à vos besoins. Au début de chaque printemps, avant le mois de juin et l’assaut des maringouins, il est temps de consulter votre médecin vétérinaire affilié à Univet afin que votre animal soit bien protégé contre ce parasite!

Cliniques à proximité